Retour Publications d'expert | Publié le 28/04/20

COVID-19 | Les actualités du mardi 28 avril 2020

« Nous devons procéder à notre propre examen avant de passer à celui des tâches que nous allons entreprendre. » (Sénèque)

 

Chères Clientes, chers Clients,

Après la nécessaire longue lettre d'informations d'hier, aujourd'hui, nous nous concentrons plus sur l'après LT, tout en n'oubliant pas les travailleurs handicapés et les mesures exceptionnelles liées.

 

PENDANT

 

___ 1) Chiffres du jour, décryptages : la DARES a publié hier les chiffres du chômage du 1er trimestre 2020, et compte tenu de la situation exceptionnelle ceux du mois de mars :

  • + 0,8% : soit la hausse de demandeurs d'emploi de catégorie A en France métropolitaine (catégorie des sans emploi) sur le trimestre et une baisse de 1,9% sur 1 an glissant, mais due à une hausse de 7,1% sur le seul mois de mars (246000 personnes). Ceci est principalement dû au fait que ceux qui ont quitté leur emploi pour diverses raisons n'en ont pas retrouvé un immédiatement depuis le confinement et attendent le déconfinement pour être recruté ou pour renouveler leur période d'essai, etc.... 
  • + 7% : soit la hausse de la catégorie de ceux qui ont une activité courte, comprenant les saisonniers, intermittents, intérimaires, etc… principalement dû à des fins de mission courtes et d'intérim, alors que la catégorie de ceux ayant une activité réduite longue (C) baisse de 5,4%. Ces deux catégories baissent fortement sur le seul mois de mars : -3,1% traduisant les besoins de missions ponctuelles durant la période de confinement (agriculture, livraisons, etc…),

 

___ 2) Travailleurs handicapés : l'Agefiph dont la vocation est de venir en aide aux travailleurs handicapés, a décidé de créer ou adapter 10 aides financières et services exceptionnels, valables rétroactivement à compter du 13 mars 2020 et jusqu'au 30 juin 2020, pour accompagner les personnes handicapées en emploi ou demandeurs d'emploi, et de soutenir les employeurs privés et les entrepreneurs travailleurs handicapés. Voir la note.

 

___ 3) Assurances : selon un communiqué, les assureurs français se sont engagés auprès des pouvoirs publics à mettre en place un programme d'investissement de 1,5 milliard d'euros pour soutenir la reprise économique et notamment les ETI, les PME et le secteur de la santé, dont 10 %, soit 150 millions d'euros, serait affecté au secteur du tourisme,

 

APRÈS

 

___ 1) Stratégie de long terme (LT) :

  • La minute optimiste de Jean-Marc Bonnet, dirigeant de FINOVA Conseil, sur l'âge d'entreprendre :

 

  • Réflexion stratégique : dans notre métier, nous passons une grande partie de notre temps à essayer de rendre simple les choses les plus complexes, et parfois même les choses que la plupart des gens essayent de complexifier à souhait. Dans ce cadre, essayons de rendre simple votre réflexion stratégique et plutôt que de partir tous azimuts, résumons les 3 seules grandes étapes indispensables (et dans l'ordre suivant de manière impérative) :
    .
    1. Etape 1 : Où en est mon entreprise, avant le confinement, à la relance post confinement ? Accessoirement, où en suis-je en tant que chef d'entreprise ? : cartographiez votre point de départ :
      • Quels sont mes outils, mes atouts ?
      • Quel est notre meilleur savoir-faire (et notre pire) ?
      • Sur quelles équipes, partenaires, ressources,… puis-je compter ?
      • Quels sont mes clients d'avenir ?
      • Mes forces et mes faiblesses ? (sans tabous, ni miroir déformant),
      • Etc…
         
    2. Etape 2 : Où puis-je projeter mon entreprise à l'horizon qui est le mien (3, 5 10-20 ans ?), peu importe la date. 
      Elle doit être en phase avec vos orientations et les délais que vous vous donnez pour réaliser vos projets, croître, évoluer, vendre,… en gros qu'elle est ma VISION de l'entreprise à terme ? Même si c'est un terme suffisamment éloigné pour vous laisser le temps et les moyens d'y arriver. C'est là que les valeurs auxquelles on a fait référence dans notre quotidienne du 14 avril et sur lesquelles vous avez déjà dû réfléchir vont prendre tout leur sens…

       
    3. Etape 3 : comment vais-je faire pour passer d'aujourd'hui à la vision du terme que j'ai définie ? Avec quelles ressources, modifications d'habitudes, procédures, équipes, clients, moyens financiers ou techniques…

Surtout ne faites pas comme la plupart qui confondent stratégie et objectifs à court terme, stratégie et manœuvres opérationnelles, stratégie et « bougisme » ou grandes théories sans sens :

  • Ils connaissent l'étape 1, c'est le diagnostic et ils le ressassent trop longtemps en y passant trop de temps. Souvent même ils s'arrêtent là,
  • Le plus important c'est l'étape 2, celle à laquelle il faut consacrer le plus de temps, faire partager à son entourage, à ses collaborateurs, « brainstormer », faire des esquisses, puis des croquis de la cible, revenir dessus, jusqu'à ce que cela soit frappé du sceau de l'évidence, compréhensible, clair, que cela ait du sens, que cela puisse s'édifier en ADN propre à votre entreprise, la vôtre, la seule, celle qui va vous différencier des autres,
  • L'étape 3 n'est que la résultante des 2 premières : comment je passe de l'une à l'autre ? Mais le plus souvent on confond étape 2 et 3 et dans ce cas on aboutit nulle part, ou ailleurs !

 

C'est encore le moment de réfléchir et de prendre le temps long avant de passer à l'action.

Les collaborateurs et associés du Groupe FIMECO Walter France.

Suivez-nous !

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

 

Top