Retour Publications d'expert | Publié le 02/07/20

COVID-19 | Les actualités du mercredi 1er juillet 2020

« De tous les actes, le plus complet est celui de construire. » (Paul Valéry)

 

Chères Clientes, chers Clients,

Les soutiens aux filières se précisent. Pour ce qui est des CHR, du tourisme, de l’événementiel, de l’aéronautique… en attendant les remises de charges (3 Mds tout de même en débat…) et les autres mesures finales de la 3ème Loi de finances rectificative 2020 (on jongle avec les Milliards), en discussion, on a en enfin les précisions attendues pour l’AP :  

 

MAINTENANT

 

___ 1) Activité partielle : Enfin, le décret tant attendu est sorti ! Il s’agit du n°2020-810 du 29 juin 2020, publié au JORF du 30/06, relatif aux précisions de modalités pour la modulation temporaire du taux horaire de l'allocation d'activité partielle, telle qu’avancée dans l’Ordonnance n°2020-770 du 24 juin 2020 (cf. notre lettre du 29/06) :

  • le taux horaire de l'allocation d'activité partielle applicable à compter du 1er juin 2020 et jusqu'au 30 septembre 2020 est fixé à 60% de la rémunération horaire brute, limitée à 4,5 fois le taux horaire du salaire minimum interprofessionnel de croissance, 
     
  • par dérogation, il prévoit un taux majoré d'allocation d'activité partielle de 70% pour :
  1. les secteurs particulièrement touchés par la réduction de leur activité dits secteurs prioritaires (tourisme, hôtellerie, restauration, sport, culture, transport aérien et événementiel : cf. annexe 1)
  2. et ceux de l’annexe 2 dits secteurs connexes, s’ils ont subi une diminution de chiffre d'affaires d'au moins 80 % durant la période comprise entre le 15 mars et le 15 mai 2020. La baisse de CA se compare au : 
    ___• CA de la même période de l'année précédente, ou 
    ___• CA mensuel moyen de l'année 2019 ramené sur deux mois, (s'ils les employeurs concernés le souhaitent), 
    ___• NB : pour ceux créés après le 15 mars 2019, la perte de CA se compare au CA mensuel moyen sur la période comprise entre la date de création de la structure et le 15 mars 2020 ramené sur deux mois,
  3. les employeurs dont l'activité principale relève d'autres secteurs qui implique l'accueil du public et qui est interrompue du fait de la propagation de l'épidémie de covid-19, à l'exclusion des fermetures volontaires, pour la durée durant laquelle leur activité est interrompue du fait de la propagation de l'épidémie en application d'une obligation légale ou réglementaire ou d'une décision administrative,
  • applicable pour les demandes d'indemnisation adressées à l'ASP au titre des heures chômées par les salariés depuis le 1er juin 2020 et jusqu'au 30 septembre 2020, 
     
  • vérifiez vite sur les listes en annexes et si vous êtes concernés ! Et si avez déjà fait tourner vos paies de juin, prévoyez quelques régularisations et maux de têtes, mais c’est pour la bonne cause !
     
  • Quelques interrogations subsistent toutefois :
  1. pour les salariés en arrêt dérogatoire (arrêt pour garde d’enfant ou pour personne à risque), le taux de prise en charge sera-t-il celui applicable au secteur d’activité, 60% quel que soit le secteur ou 70% quel que soit le secteur ? Dans l’attente de précisions, nous vous conseillons d’appliquer à ces arrêts le taux du secteur d’activité.
  2. Pour les activités multiples (exemple : charcutier – traiteur), doit-on appliquer le taux de l’activité principale ou appliquer un taux différent selon le rattachement des salariés à telle ou telle activité ? Une clarification du Ministère du travail sur ce point serait la bienvenue.

 

___ 2) Filière aéronautique : dans le même cadre que pour la filière Automobile (cf. lettre du 24/06), le Ministre de l’Economie et des Finances a lancé un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI), pour soutenir les investissements de modernisation de toutes les entreprises de la filière dans leurs outils de production, en vue de les rendre plus compétitifs et de les orienter vers les modèles économiques d’avenir. Il est appuyé sur un fonds de de 300 Me (dont 100 Me sur 2020) également géré par BPIFrance. Cet AMI n’est ouvert aux dépôts de dossiers que jusqu’au 31 juillet : accédez au site.

 

___ 3) Intérim : Pour notre rendez-vous désormais hebdomadaire d’analyse, semaine après semaine, des évolutions des chiffres du CREDOC pour l’intérim en France. (Cf. nos lettres des 15/0429/045/0513/0520/0528/05, 41217 et 24 juin).

Les chiffres de la semaine 26 (semaine dernière, soit la 4ème post déconfinement quasi-total) sont toujours orientés tranquillement à la hausse, à près de +5% de moyenne nationale pour la 2ème semaine consécutive, après les +9% de la semaine 24. Cette semaine on peut constater un peu plus de disparité selon les régions, et un rattrapage de celles de l’Est, les plus durement touchées au départ :

  • IDF : +2,3% seulement, contre
  • de 7 à 9% pour Poitou-Charentes, Bretagne, Champagne-Ardennes et Picardie.

Ces chiffres continuent de confirmer la reprise progressive et régulière de l’Intérim, bien entendu moins vite qu’espérée, mais c’est loin d’être négligeable et il faut laisser du temps à la confiance pour s’installerA priori, nous persévérons dans notre croyance qu’il n’y a aucune raison que la hausse régulière ne se poursuive pas, sachant qu’on se situe désormais à une moyenne de seulement -26% par rapport à la même période de l’année dernière, également un bon indicateur, et le tourisme et les CHR vont reprendre de la couleur. Avec des régions pour lesquelles le mouvement est plus accentué :

  • Haute Normandie et Languedoc-Roussillon : seulement -14-15 %,
  • Et en dessous des -20% : Nord-Pas-de Calais, Aquitaine, PACA.

 

STRATÉGIE CT ET LT

___ 1) Durant les périodes difficiles, on a tendance à couper les budgets. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas communiquer quand même. Lucie de Silvestre-Besset, de FINOVA Conseil vous propose certains « trucs » pour vous appuyer sur : « Les prescripteurs » dans cette note,
 

___2) La 23ème minute OPTIMISTE, de Jean-Marc Bonnet, dirigeant de FINOVA Conseil évoque deux associés différents aux prémices de leur projet : «  Bill et Steve  », ou l'envie viscérale de réussite.

 

Si vous souhaitez voir ou revoir tous les épisodes de la minute OPTIMISTE, retrouvez-les en cliquant ici !

 

« De tous les actes, le plus complet est celui de construire. » (Paul Valéry)

 

On ne lâche rien. Bon courage.

Les collaborateurs et associés du Groupe FIMECO Walter France.

Suivez-nous !

 

gestion activité autoentrepreneur

 

 

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

externalisation paie

 

Top