Retour Publications d'expert | Publié le 03/02/21

COVID-19 : les actualités du mercredi 3 février

Chères Clientes, chers Clients,

Notre Président a pris une décision digne d’un entrepreneur. Après analyse de toutes les parties, des chiffres,… des risques et des enjeux et à l’inverse des « YACA-FAUCON », il a tranché, pour faire confiance et responsabiliser les Français.

Les décisions, les entrepreneurs ne les prennent pas uniquement quand ils sont sûr de réussir et avec l’avis d’un seul côté. Tous les jours ils prennent nombre de décisions, certes moins impactantes, mais c’est ce que l’on attend d’un dirigeant, non ?

 

MAINTENANT

 

___1) URSSAF report d’échéances : comme pour les périodes précédentes (cf. lettre du 4/12), les mesures de report d’échéance des cotisations dues au titre de janvier pour le mois de février 2021 (5 et 15/02), sont reconduites pour :

  • Les entreprises dont l’activité fait l’objet de restrictions sanitaires (fermeture ou restriction) : sur demande, valant aussi pour les cotisations de retraite complémentaire : formulaire de demande préalable à partir de leur compte : cliquez-ici. En l’absence de réponse de l’URSSAF sous 48 heures, cette demande est considérée comme acceptée. L’employeur doit néanmoins déposer ses déclarations aux dates prévues,
  • Les travailleurs indépendants dont l’activité relève des secteurs les plus touchés par la crise du covid-19 (S1 et S1 Bis) : absence de prélèvement des cotisations sociales dues aux échéances des 5 et 20 février 2021, sans pénalité ni majoration de retard,
  • Les plans d’apurement pourront aller jusqu’à 36 mois.

 

___ 2) FONDS DE SOLIDARITE région NOUVELLE-AQUITAINE : la région a ouvert de nouveaux fonds pour les 2 secteurs les plus touchés depuis le 2ème confinement :

  • CHR - ESS - TOURISME - PATRIMOINE - SPECTACLE VIVANT - CULTURE - CINEMA… : ouvert depuis lundi, en complément du fonds de solidarité, le montant de l'aide dépends de l'effectif salarié (ETP) et des résultats des mois de novembre et décembre 2020 ainsi que janvier 2021. Jusqu’au 31/03/2021 : cliquez-ici,
  1. 3 << 10 : jusqu'à 15 K€
  2. 11 << 25 : jusqu'à 69 K€
  3. 26 << 49 : jusqu'à 120 K€

 

  • Autres entreprises et associations impactées : idem selon l'effectif salarié (ETP) et des résultats du mois de novembreJusqu’au 15/03/2021 : cliquez-ici,
  1. 3 << 10 : jusqu'à 5 K€
  2. 11 << 25 : jusqu'à 23 K€
  3. 26 << 49 : jusqu'à 40 K€

 

___3) NOUVELLE-AQUITAINE. Filière CUIR, LUXE, TEXTILE, METIERS D'ART : AMI « Innovation-Design et savoir-faire d'excellence : répondre aux nouvelles tendances » : aides financières :

  • à la maturation : dépenses pouvant être prises en charge à 100 % dans un maximum de 4 jours design.
  • sectorielles (hors marché Designer), selon les dépenses éligibles,
  • Jusqu’au 15 septembre 2022 : cliquez-ici,

 

___4) NOUVELLE-AQUITAINE - Filière AGRICOLE AAP « Agri-solaire : projets pilotes et industriels » : pour expérimenter des projets innovants et exemplaires de couplage de cultures ou d’élevages à du solaire photovoltaïque respectueux de l’environnement et de la biodiversité. L’agri-solaire consiste à couvrir certaines productions agricoles appropriées (cultures végétales ou élevage) de panneaux photovoltaïques fixes ou orientables compatibles avec les itinéraires techniques de ces productions. Aide financière de :

  • 50 << 70% du montant des études,
  • 30 << 65% des coûts de l’ensemble de l’installation solaire photovoltaïque conformément pour les projets pilotes,
  • 30 << 65% des surcoûts de l’installation solaire photovoltaïque pour les projets industriels,
  • Jusqu’au 31 décembre 2021 cliquez-ici,

 

___5) AIDES de l’ADAMI : aide aux structures et soutien aux artistes : « à compter de janvier 2021, la politique d’aide financière aux projets de l’Adami se recentre sur le soutien direct aux artistes, tout en conservant une part de soutien à l’emploi au travers des aides aux structures » :

  • AIDE aux artistes associés de l’Adami : une aide financière en complément de budget à des projets de création, diffusion, de soutien à l’éducation artistique et culturelle ou de formation continue d’artistes-interprètes, aux artistes producteurs de musique et une aide aux comédiens et comédiennes qui souhaitent développer un projet de théâtre : cliquez-ici,
  • AIDES aux structures qui emploient des artistes : prévues uniquement au 2 T 2021 : pour la création et à la diffusion du spectacle vivant (théâtre, théâtre musical, cirque, marionnettes et arts de rue, danse, musique), la captation de spectacle (danse, opéra, théâtre musical et théâtre), et les premières parties (musique) : à suivre donc,

 

___6) BONNES NOUVELLES : après les approximations et le bal des cassandres, les véritables chiffres décryptés pour vous sur la base des publications de l’INSEE, du CREDOC, etc… :

  • Ventes de décembre : nous l’avions pressenti sur le terrain (cf. nos lettres des 18/12 et 11/01), le CA des magasins ouverts sur décembre et pour les fêtes a été plutôt bon :  
  1. « en décembre 2020, le chiffre d’affaires des grandes surfaces alimentaires rebondit fortement (+10,8 % après −9,8 % en novembre), en lien avec le déconfinement », avec un CA rebondissant fortement dans la vente de produits non alimentaires (+33,7 % après −24,9 %), dès la réouverture des rayons de produits considérés comme « non essentiels » dans les supermarchés et les hypermarchés,
     
  2. Sur 1 an, leur baisse de CA n’est que de 1,4%, surtout impacté par la baisse des carburants…
     
  3. Mais aussi : « En décembre 2020, la consommation des ménages en biens rebondit vivement (+23 % par rapport à novembre) et dépasse son niveau de décembre 2019 (+3,7 %) »… Pour la consommation de biens fabriqués c’est +9,8 % par rapport à décembre 2019 (dont +17% pour l’habillement-textile), la consommation alimentaire (+0,7 %), (on peut difficilement manger plus de 3 fois par jour, même si les restrictions orientent plus vers les « plats plaisir » !). Bien entendu les dépenses en énergie sont en repli (–5,1 %) et tirent la moyenne vers le bas (carburant, voyages et bonnes températures…)

 

  • PIB : très bonne nouvelle : finalement la baisse de PIB est bien moindre que prévue sur 2020 : -8,3%. Rappelons que (cf. notre lettre du 23/12 quand l’INSEE l’estimait encore à -9 %) son avant-dernière estimation était d’« osciller entre -9 et -10% pour 2020 ». Presque 2% de mieux ce n’est pas rien ! C’est plus que la croissance de 1,5% que nous avions connue en 2019. Au 4 T 2020, le PIB ne recule que de –1.3 % après +18,5 % au 3 T 2020 du fait du reconfinement fin octobre jusqu’à mi-décembre et des couvre-feux successifs d’octobre et décembre. Il n’est inférieur que de 5 % à son niveau de N-1 en glissement annuel alors qu’au 2 T 20, le recul sur un an s’élevait à 18,8 % :
  1. C’est la consommation des ménages qui baisse à nouveau : –5,4 % au 4 T20 et principalement dans les services. Quoi de plus normal, ils sont pour la plupart fermés ou aux horaires restreints ?
     
  2. La 1ère bonne nouvelle, de ce côté, c’est la poursuite de la reprise de la FBCF (formation brute de capital fixe= investissements des entreprises et particulier –immobilier par exemple) : +2,4 % après +24 % traduisant, avec les variations de stocks qui contribuent positivement à l’évolution du PIB (+0,4 point après –1,7 point), et la hausse de la production de biens (+2,3 %) le bon retour de l’optimisme des entrepreneurs non contraints,
     
  3. La 2ème excellente nouvelle, il est vrai un peu liée à la baisse de consommation des ménages, c’est le commerce extérieur qui poursuit son redressement. Pour le 2ème trimestre consécutif, « les exportations augmentent davantage que les importations (+4,8 % après +21,9 % pour les exportations, et +1,3 % après +16,2 % pour les importations). Au total, le commerce extérieur contribue positivement à la croissance du PIB ce trimestre : +0,9 point, après +0,8 point au trimestre précédent »,

 

  • CREATION D’ENTREPRISES : nous attendons les chiffres de la fin de l’année, mais malgré un léger replis en décembre 2020, les créations mensuelles, sauf celles d’avril, ont pratiquement toujours été nettement supérieures en 2020, avec un record en septembre octobre et novembre à 84 000/mois, par rapport à 2019 (67000 environ en moyenne par mois), soit près de 850 000, dont 218000 sociétés (même niveau qu’en 2019), et ¾ d’entreprises individuelles. Une nouvelle marque concrète de l’optimisme des français entrepreneurs et de leur vision de l’avenir,

     

  • DEFAILLANCES d’ENTREPRISES : parallèlement, on a déjà eu l’occasion de le développer, elles n’ont jamais été aussi basses (cf. notre lettre du 7/12), c’est près de 40% en mois en 2020 qu’en 2019, 37,5% pour les puristes, qui était déjà une année basse. Et non, selon nos remontées terrain et notre confiance dans la poursuite des aides avec discernement, nous n’anticipons aucun tsunami à venir…

 

___7) INTERIM : et l’Intérim dans tout cela nous direz-vous ? Et bien ce n’est pas si mal. Après une baisse sur les dernières semaines de décembre, bien expliquée par l’absence de recours aux saisonniers, on maintient le chiffre de -10-11% par rapport à N-1, soit le même niveau que lors de notre dernière analyse du sujet (le 18/12). Tant que nous serons confiné et en couvre-feux, il n’y pas de raison que cela évolue beaucoup,

 

___8) Les bons plans de l’Interview Fimeco Walter France : vous n’aviez pas eu le temps de tout regarder. Vous étiez néanmoins intéressé par certains des sujets. Nous comprenons fort bien. C’est la raison pour laquelle nous vous avons découpé les précédentes interviews sur de petits thèmes flash de courte durée (2,5 mn max) et vous les proposons au fur et à mesure. Aujourd’hui : Didier SPELLA  : « les principaux organismes de cybersécurité » : cliquez-ici.

 

STRATÉGIE CT ET LT

 

___1) APPAREILS MOBILES : 5 conseils pour les protéger et les sécuriser, de la part de notre équipe d’Acropole expert informatique : cliquez-ici,

___2) « Une histoire de linge propre », ou comment ne pas se laisser influencer par un jugement trop hâtif, telle est l’illustration de l’histoire que nous raconte Jean-Marc Bonnet, dirigeant de FINOVA Conseil aujourd’hui dans sa 70ème minute OPTIMISTE :

Si vous souhaitez voir ou revoir tous les épisodes de la minute OPTIMISTE, retrouvez-les en cliquant ici !

 

« Les chanceux sont ceux qui arrivent à tout ; les malchanceux, ceux à qui tout arrive. » (Eugène Labiche)

 

Seuls ceux qui auront bien anticipé profiteront à plein du rebond.

Mettez-vous en position d’être chanceux !

 

Bonne journée.

Les collaborateurs et associés du Groupe FIMECO Walter France.

Suivez-nous !

 

gestion activité autoentrepreneur

 

 

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

externalisation paie

 

Top