Retour Publications d'expert | Publié le 04/05/20

COVID-19 | Les actualités du lundi 4 mai 2020

« La difficulté attire l'homme de caractère, car c'est en l'étreignant qu'il se réalise lui-même. » (Charles de Gaulle)

 

Chères Clientes, chers Clients,

 

Le dicton du jour : long 1er week-end confinés de mai, dense quotidienne du lundi à digérer !
Et encore, on vous en a gardé pour demain…
Le 11 mai ou pas ? Vous ne maîtrisez pas le QUAND. Alors soyez maître d'œuvre du COMMENT !

 

PENDANT

 

___ 1) Masques « grand public » : le Ministre de l'Économie et des Finances confie à la Poste la commercialisation et la distribution de 10 millions de masques lavables pour les entreprises de moins de 50 salariés, disponibles pour passer commande dès maintenant sur ce site.

___ 2) Employés à domicile : reconduction du dispositif exceptionnel de chômage partiel jusqu'au 1er juin en remplissant le formulaire d'indemnisation exceptionnelle, qui est accessible sur les sites Cesu et Pajemploi.

___ 3) Ordonnances, Décrets et Arrêté : deux Ordonnances présentées au Conseil des Ministres du 2 mai ont été publiées au JO le même jour sur :

  • l'institution d'une aide personnalisée aux professionnels de santé libéraux et structures de soins ambulatoires touchés par les conséquences économiques, financières et sociales de l'épidémie de covid-19. Versée par l'Assurance Maladie sous forme d'acomptes, elle doit permettre de couvrir leurs charges malgré la baisse de leur activité au cours de la période allant du 12 mars 2020 jusqu'à une date fixée par décret et au plus tard le 31 décembre 2020. Les modalités sont à préciser dans un décret à venir,
     
  • l'adaptation temporaire des délais applicables pour la consultation et l'information du CSE. Le Décret a été publié dans la foulée : nous vous ferons parvenir une note détaillée de décryptage dans les jours à venir,
     
  • l'Arrêté du 29 avril 2020 prévoit la mise en œuvre d'un arrêt temporaire aidé des activités de pêche, toutes espèces confondues, dans le cadre de l'épidémie du coronavirus covid-19, pour les armateurs d'un ou plusieurs navires de pêche maritime professionnelle battant pavillon français, du 12 mars 2020 au 31 mai 2020 (prolongeable). Le dossier de demande d'aide est à déposer auprès du préfet de région compétent jusqu'au lundi 15 juin 2020, à 17 heures (1 dossier par navire)…
     

___ 4) Fonds de solidarité :

  • jeudi 30, nous vous avions alerté : c'était le dernier jour pour en faire la demande au titre de mars,
  • désormais, depuis vendredi, vous pouvez effectuer votre demande d'aide de 1500 euros max. au titre d'avril : n'attendez pas la dernière minute !
  • 1,32 milliards d'euros d'aides ont été accordés depuis début avril à 990 000 entreprises, (NB : il y a environ 4 millions d'entreprises en France),
  • Les 3 plus gros secteurs d'activité concernés sont les mêmes que ceux pour le PGE (voir ci-dessous).

 

___ 5) PGE : dans nos quotidiennes respectivement du :

  • 24 avril, nous vous avions remonté les observations du terrain sur la mise en œuvre effective PGE,
  • 27 avril, nous vous faisions part des nouvelles mesures permettant aux entreprises en procédures de sauvegarde, de redressement ou de liquidation judiciaire d'y avoir droit comme les autres,
  • 30 avril, nous avions analysé les chiffres officiels de pré-accords au 15/04 compilés par la Banque de France,

Cette dernière vient de publier les chiffres au 24 avril (avec mise à jour pour certains au 30 avril) : intéressants !

> Alors que les 5 milliards pour Renault et les 7 pour Air France ne sont pas encore inclus dedans,

> Et que les banquiers n'étaient pas encore bien au courant des aménagements liés à l'Arrêté du 17 avril, évoqués dans notre lettre du 24 avril qui devraient normalement les inciter à regarder de plus près certains des dossiers qu'ils avaient négligés au départ (nous verrons bien lors des prochains points hebdomadaires) :

  • 70,8 Milliards soit le montant des demandes de PGE,
  • des pré-accords de 60% pour 277 300 entreprises et un encours de près de 43 Milliards soit presque 2 fois plus en valeur que 10 jours plus tôt (contre 162300 entreprises au 15/04), pour une moyenne en légère hausse à 155 Ke par PGE, chiffres passés à 50 Milliards au 30 avril pour 322000 entreprises (la courbe se tasse),
  • 93% des petites entreprises (< 2 Me de CA) pour 51% des montants pré-accordés ; toujours aucune grande entreprise pour le moment pour faire remonter les moyennes,
  • Étonnant, le faible nombre d'ETI concernées : 384 (soit seulement 8% du total des ETI) pour 4,6 Milliards soit une moyenne de 12 Me par PGE, mais 2 fois plus en 10 jours. La plupart doivent encore être à l'instruction : à suivre…
  • 2,4% seulement le taux de refus au 23 avril. NB : ce taux ne reflète pas la réalité du terrain et est sous-évalué :
  1. Certaines banques mettent longtemps à instruire les dossiers qu'ils considèrent comme les plus problématiques, et elles renvoient la balle aux chefs d'entreprises en leur demandant toutes sortes de documents longs et compliqués à produire,
  2. Certaines demandes pour lesquels les banquiers ont tergiversés peuvent très bien ne pas avoir fait la démarche de s'inscrire sur le site BPI France, or le taux de refus est celui remonté par les adhérents de la Fédération Française des Banques à la FFB (donc uniquement les refus fermes et notifiés, puisqu'ils doivent l'être obligatoirement désormais, ce qui n'était pas le cas au début du processus). En outre, ce taux ne figurait pas dans le précédent point du 15/04,
  3. Attendons d'avoir plus de recul avant de conclure sur ce point !

 

  • Les secteurs les plus concernés :
  1. Commerces et réparation automobiles : maintenu à 25% des entreprises concernées, pour 13,3 Milliards (contre 7,6 au 15) et 31% du total en valeur (inchangé),
  2. Hôtellerie restauration :  toujours à 16%, pour 4 Milliards (contre 2,4 au 15) et 9% (contre 10%) du montant total,
  3. Construction : inchangé à 12%, pour 4,3 Milliards (contre 2,8) et 11% du total (en légère baisse),
     
  • Les régions les plus (ou moins) concernées :
  1. IDF : 26% du montant total en légère hausse, (NB ce qui est logique quand on compare à environ 32% du PIB français et qui va donc s'accentuer avec l'arrivée des PGE grands groupes),
  2. Auvergne-Rhône-Alpes : 13% inchangé,
  3. Nouvelle Aquitaine : 10% également inchangé,
  4. A noter la Corse avec seulement 0,8% du total pour 330 Me,
  5. vous pouvez, si vous le souhaitez, voir les chiffres plus en détail par région dans la note du Ministère.

 

___ 6) INSEE Flash : pas de grandes surprises mais c'est quand même mieux quand on peut mettre des chiffres concrets face à des impressions du vécu…

  • Record depuis 1949 : le PIB baisse de 5,8% au 1er Trimestre 2020 (après un 4 T 19 à presque zéro),
  • Proche du précédent record : 2ème Trimestre 1968 (Mai 68) avec 5,6%,
  • La FBCF (terme qui signifie la Formation Brute du Capital Fixe : en gros la partie investissements) chute de 11%, sans surprise du fait de la chute de la construction, alors qu'elle avait très fortement contribué à la bonne tenue du PIB en 2019 (+3,7%). Il est plus que temps que les chantiers repartent !
  • Et encore, nombres d'entreprises ont constitué des stocks, ce qui vient réduire cette baisse, mais sera moins le cas en avril, surtout sur la construction où cela va être pire avec une impossibilité de rattrapage !
  • Vous êtes un féru d'économie et voulez en savoir plus : consultez la note de l'INSEE,
  • Et patientez un peu, dans la lettre de demain, encore plus de détails intéressants,

 

___ 7) SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE, APESA : dans notre lettre du 22 avril, nous avons évoqué l'association APESA (Soutien d'urgence par des psychologues) pour que les entrepreneurs qui pourraient se retrouver en détresse psychologique en ces périodes angoissantes ne restent pas seul, et dont nous sommes partenaires depuis l'origine :

  • Nous avons eu notamment recours à l'association, co-créée par Marc Binnié, greffier du tribunal de commerce de Saintes, avec Jean-luc Douillard, en 2013, pour former, depuis quelques années, certains de nos collaborateurs à l'écoute et à la compréhension de la détresse psychologique que peuvent rencontrer parfois certains de nos clients entrepreneurs,
     
  • Mais aussi, en toute confidentialité, nos associés et collaborateurs, en tant que « sentinelles » du dispositif, ont pu orienter plusieurs fois des entrepreneurs « au bout du rouleau » à consulter des psychologues spécialisés,
     
  • L'association, qui s'était progressivement déployée sur un grand nombre de greffes de Tribunaux de Commerces en France (55), a traité 271 fiches d'alerte depuis début 2020, formé 2287 « sentinelles » depuis sa création, et dispose d'un réseau de près de 1000 psychologues, est désormais reconnue au niveau National,
     
  • Marc Binnié est passé au 20h de TF1 jeudi dernier et le N° vert créé par le Ministère à compter du 27 avril, en liaison avec l'APESA et d'autres partenaires est désormais opérationnel : 0 805 65 505 0,
     
  • Notre réseau Walter France a souhaité élargir le partenariat avec l'APESA afin de couvrir l'ensemble du territoire français de futures nouvelles « sentinelles ». Vous en trouverez le communiqué de presse ici.

Pour contacter le référent APESA le plus proche de chez vous : https://www.apesa-france.com/associations-apesa-locales

 

___ 8) Arrêts de travail : le Ministère du Travail vient de publier une note récapitulative très complète sur les « délivrance et indemnisation des avis d'arrêt de travail dans le cadre du Covid-19 », à retrouver ici,

___ 9) Revalorisations : plusieurs décrets parus au JO du 30 avril revalorisent certains montants mensuels à compter d'avril :

  • RSA : il passe à 564,78 euros,
  • Prime d'activité : 553,16 euros,
  • AAH : Allocation aux Adultes handicapés : 902,70 euros,

___ 10) Fiches métiers et guides covid-19 : 1 nouvelle fiche métier et 2 nouveaux guides professionnels émanant des fédérations syndicales, publiées par le Ministère du Travail sur les :

 

APRÈS

 

___ 1) Stratégie de court terme mais aussi pour préparer LT : les conseils du jour de Jean-Marc Bonnet, dirigeant de FINOVA Conseil : « vendre par grand vent ! » ou comment :

  • maintenir son activité et préparer l'après Covid-19, en période de turbulences,
  • et avoir La bonne approche commerciale par temps de crise,

 

Encore un peu de temps pour une bonne réflexion stratégique. 

Les collaborateurs et associés du Groupe FIMECO Walter France.

Suivez-nous !

gestion activité autoentrepreneur

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

externalisation paie

 

Top