Retour Publications d'expert | Publié le 07/12/20

COVID-19 : les actualités du lundi 7 décembre

« Réussir, c’est aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme » (Winston Churchill)

 

Chères Clientes, chers Clients,

D’après une étude de BPIfrance auprès de 1700 dirigeants de Pme – ETI en novembre, les chefs d’entreprises  « restent très déterminés à se battre pour continuer l’activité de leur entreprise ». Encore heureux. Par contre, une petite baisse de moral, mais beaucoup d’espoir :

  • « 69 % en novembre (contre 82 % en juillet) à n’avoir jamais songé abandonner, même s’ils reconnaissent une dégradation de leur forme psychologique.»,
  • « 74 % estiment qu’une crise en général, outre son lot de difficultés et d’anxiété, peut être une source d’opportunités »,
  • « 63 % affirment avoir su saisir des opportunités ou en identifier encore aujourd’hui »,
  • « 83 % pensent que la crise sanitaire va les inciter à accélérer le développement d’innovations ».

 

Tout cela est aussi notre propre conviction !

On est à vos côtés, on ne lâche rien et on anticipe le fort rebond. L’important c’est que vous continuiez à y croire :

 

MAINTENANT

 

___1) EXCELLENTES NOUVELLES, Défaillances et CREATIONS d’entreprises: en préambule de notre lettre du jeudi 3/12, nous vous indiquions n’avoir observé que très peu de dépôts de bilans dans notre clientèle, voire pratiquement pas, en tous cas dans des proportions nettement moindre que pour les années passées. Nous avons voulu voir si nous étions ou pas représentatif de la population générale en allant à la source des statistiques, celles de la Banque de France sur les dépôts de bilan (dépôts de DCP au tribunal de commerce) et celles de l’INSEE, tant sur les créations que sur les fermetures d’entreprises. Toutes convergent :

  • le nombre de redressements et liquidations judiciaires, en date de jugement est en très nette chute depuis la semaine 13 (23 mars pour les non accro au calendrier hebdo), semaine par semaine, en comparaison de 2018 et de 2019 : pour exemple, la semaine 47, ce sont 608 cas contre 952 la même semaine de 2019 et 1152 en 2018, presque moitié moins, 
     
  • en cumul sur 12 mois glissants à fin octobre, c’est tout de même plus d’1/3 de moins qu’en 2019. Plus les entreprises sont petites, plus le taux de défaillance 2020 est nettement moindre que par le passé, même dans les secteurs très touchés ou fermés. Les actualités ne parlent que des plus gros, ETI et grandes entreprises, qui font mentir les moyennes et sont effectivement en défaillance plus importantes qu’en N-1 : 48 soit 8 de plus, et masquent la forêt. Ce sont, pour la plupart, ceux qui étaient déjà mal en point avant, 
     
  • même si les Cassandre patentés nous prévoient l’apocalypse en 2021, qu’ils repoussent désormais à l’automne afin d’avoir encore plus de temps pour nous faire peur, il nous semble difficile, surtout au vu de la résilience et de la créativité de nos propres clients, que l’on en vienne à un nombre exponentiel de défaillances dès lors que nous serons tous vaccinés, et surtout si le gouvernement continue à aider les plus vulnérables comme il l’a bien fait jusqu’alors, 
     
  • A contrario, la hausse des créations d’entreprises tous types d’entreprises confondus ne se dément pas depuis le début de l’année 2020 par rapport à toutes les années précédentes (27/0418/0523/11), comme d’ailleurs déjà évoqué lors de nos précédentes lettres. Sur les 3 derniers mois (juillet à septembre) c’est même très marqué à +21,5% par rapport aux mêmes mois de l’année 2019, pour 4,3% sur les 12 derniers mois glissants, soit tout de même près de 600 000 entreprises, dont les 3/4 sont des entreprises individuelles. Ce chiffre à 12 mois s’envole à +11,9 % dans l’industrie. C’est aussi cela la crise, cela crée des opportunités, des vocations ou plutôt des éléments déclencheurs du projet qui taraudait l’esprit, avant le grand saut vers l’entreprenariat, et c’est bon signe
     
  • Face au climat actuel, il faut savoir parler des excellentes nouvelles, sans minimiser en ajoutant un lot de cas particulier tous plus négatifs que les autres,

 

___ 2) NUMERIQUE et DIGITAL : en complément des soutiens spécifiques, des solutions présélectionnées, des subventions aux communes, de l’accompagnement par la Banque des Territoires auprès des collectivités locales et de l’aide au numérique de 500 euros pour les commerçants, artisans et indépendants, (lettres des 4/11 et 16/11), de l’offre de prêt «Croissance TPE» (lettre du 30/11), le Gouvernement vient de lancer un vaste programme avec pour objectif 10 000 diagnostics numériques gratuits pour les PE et PME, doté d’un budget de 3 Me. Entièrement délégué aux Chambres de Commerce et aux Chambres de Métiers, auxquelles vous pourrez vous adresser directement (attendez un peu, nous ne sommes pas sûr qu’elles soient toutes entièrement déjà prêtes !), avec un objectif de 1 million de PE/PME numérisées en 2021.

 

___3) AIDE CONGES PAYES : Vous vous en êtes bien aperçu en tant qu’employeur, les salariés placés en activité partielle continuent d’acquérir des congés payés de façon normale, comme s’ils avaient travaillé de façon effective et donc, vous vous retrouvez à avoir des salariés avec des soldes de congés importants alors qu’ils peuvent encore être en activité partielle. Le gouvernement a pensé à vous. Pour que vous puissiez faire face aux congés payés accumulés en période d’activité partielle, il a annoncé une aide économique ponctuelle et non reconductible ciblée sur les secteurs très impactés, avec des fermetures sur une grande partie de l’année 2020. Pour en savoir plus, notamment si vous êtes éligible et comment faire : consultez la note jointe à votre attention,

 

___4) ASAP : vous connaissez tous le « ASAP » anglais = « As Soon As possible ». Désormais ce sera un sigle français, ASAP, comme la Loi d’Accélération et de Simplification de l’Action Publique. Trop fort !  Qui a dit qu’ils n’étaient pas créatifs dans les Ministères ? Elle n’a pas encore été publiée mais vient d’être adoptée. Selon la règle que nous nous sommes toujours fixée, nous n’en parlerons qu’au moment de son entrée effective en vigueur. Alors surveillez bien nos lettres des jours à venir : votre vie va enfin devenir simple…, enfin au moins un peu plus simple, mais pas toujours !

 

___5) Restaurateurs : bonne nouvelle. Non, vous ne pouvez toujours pas ouvrir. Mais, un petit cadeau de Noel, rien que pour vous, pour le jour où vous le pourrez : le Gouvernement prolonge, jusqu’au 1er septembre 2021, les mesures d’assouplissement des modalités d’utilisation du ticket restaurant prises en juin dernier. Seulement dans les restaurants, pas dans les boulangeries, … :

  • le plafond d’utilisation quotidien des tickets restaurants est doublé, passant de 19€ à 38€,
  • les  tickets restaurants peuvent être utilisés également les week-end et les jours fériés,
  • la durée de validité des titres restaurant 2020 (qui arrive à échéance fin février 2021) est prolongée aussi jusqu’au 1er septembre 2021,
  • « les petits ruisseaux font les grandes rivières »,

 

___6) LOI IMPORTANTE, d’adaptation du droit de l’Union Européenne en matière économique et financière : une loi majeure, et volumineuse, vient d’être publiée au JORF, la LOI n°2020-1508 du 3 décembre 2020 . Elle est riche et fera l’objet de commentaires continus dans les jours et mois à venir, y compris de par les ordonnances qui vont en découler. Loin de nous l’idée de vous la détailler dans cette lettre. Mais d’ores et déjà sachez que :

  • La consommation via les plateformes internet va être modifiée. Par exemple et sans rentrer dans le détail :
  1. Il sera interdit de vous bloquer, en tant que consommateur, l’accès pour des raisons géographiques, la nationalité, … le lieu de votre résidence, sur votre territoire national,
  2. Ou d’appliquer des conditions générales de ventes différentes ou encore de rediriger vers une autre plateforme pour ces mêmes raisons,
  3. Les autorités auront plus de moyens afin de sanctionner et d’interdire les contenus illicites en ligne,
  • La lutte contre les pratiques déloyales va s’en trouver renforcée, 
     
  • La lutte contre les fraudes aussi : par exemple, le montant de l’argent en liquide > 10 Ke devra être mentionné aux douanes lors du passage de frontière entrant ou sortant de l’UE,… 
     
  • Et celle contre le blanchiment, 
     
  • Elle concerne aussi, des domaines aussi variés que le code rural, la communication audiovisuelle, la souveraineté culturelle, les grossistes importateurs, la pêche, le code des postes et des communications électroniques, les marques de produits ou de services,…

 

___7) AMI : Le cahier des charges de l'appel à manifestation d'intérêt «Challenges éducation - vague 1» relatif à l'action «Usages et technologies du numérique» du programme d'investissements d'avenir vient d’être approuvé par le Gouvernement. Il vise à favoriser « des démarches d’open innovation entre d’une part les entreprises ou entités publiques confrontées à des enjeux numériques liés à l’éducation et l’enseignement et d’autre part des entreprises développant des technologies innovantes, et de nature à faire émerger des solutions radicalement nouvelles pour tous les acteurs ».  Vous n’avez que jusqu’au 11 janvier 2021 pour candidater sur le site BpiFrance. A vos marques…

 

___8) MARINS-PECHEURS mais aussi entreprises de pêche à pied et de récolte de végétaux marins : dans le cadre de l'épidémie du coronavirus covid-19, deux nouveaux Arrêtés du 1er décembre 2020 vient mettre en œuvre une AIDE pour un 2ème arrêt temporaire des activités de pêche, toutes espèces confondues, pour les armateurs d'un ou plusieurs navires de pêche maritime professionnelle battant pavillon français, et les entreprises de pêche à pied et de récolte de végétaux marins, sous conditions. La période d'éligibilité s’étale du 29 octobre 2020 au 24 décembre 2020. La demande doit être faite jusqu'au lundi 14 janvier 2021 à 17 heures, pour une durée minimale d'arrêt temporaire par navire, ou par entreprise pour la pêche à pied… > 10 jours, et un plafond sur lequel s'engage le demandeur, en précisant :

  • le nombre de jours d'arrêt réalisés depuis le 29 octobre, avant la date de publication de l'arrêté,
  • le nombre total de jours d'arrêt prévu pendant la période d'éligibilité de l'arrêt temporaire.

ATTENTION : l’enveloppe budgétaire n’est pas infinie. Les demandes seront traitées par ordre d’arrivée.

 

___9) ENTRETIEN PROFESSIONNEL : un petit rappel dans la note jointe, qui était nécessaire suite à l’information sur l’ordonnance n°2020-1501 du 2 Décembre 2020 que nous avons commenté brièvement dans notre lettre de vendredi dernier (4/12) sur la formation professionnelle,

 

___10) PGE et autres fonds d'aides financières de l'ETAT : Les Arrêtés autorisant des PGE ou des aides financières significatives au sociétés et entités CORSAIR, SDA , RELAY@ADP, COREXSOLAR, CHARLES SPARR, pour respectivement, 80 Me, 50 Me, 20 Me, 0,2 Me, 0,7Me, ont été publiés au JORF récemment,

 

___11) L’INTERVIEW Fimeco Walter France : durant cette période de confinement, encore plus que d’habitude, nous vous avons régulièrement alerté sur les arnaques et cyber-attaques des descendants de bandits de grand chemin désormais planqués derrière leur écrans (cf. nos lettres du 2/043/0421/0426/054/0619/1013/11, et 23/11). Il est vrai que l’accélération est impressionnante : on parle de taux d’augmentation de 600% à plus de 1000%, soit une attaque toute les 39 secondes. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter au moment où tout le monde vous incite encore plus à vous digitaliser.

Alors, dans le cadre de nos interviews d’experts reconnus dans leur domaine de compétence, et surtout que nous même connaissons bien, par conséquent dignes de confiance de notre point de vue, et surtout pragmatiques, il nous semblait important de vous résumer la situation de manière simple et pédagogique pour vous aider à y voir plus clair pour votre propre entreprise. Il n’y a pas que les grosses entreprises du secteur de la Défense qui sont concernées !

Aujourd’hui, Jean-Marc Bonnet reçoit Didier Spella, qui schématise simplement les 3 grands niveaux d’arnaques, pour mieux nous donner de précieux conseils pratiques. A écouter jusqu’à la fin.

Si cela tombe sur vous, vous ne pourrez plus dire « je ne savais pas », « pas de chance ! » ou encore « cela n’arrive qu’aux autres ».

 

STRATÉGIE CT ET LT

 

___1) Chacun a son propre style de management. Parfois cela fonctionne très bien, parfois il faut en charger, notamment quand le contexte évolue. C’est pour cela que Lucie de Silvestre-Besset, de FINOVA Conseil, nous propose aujourd’hui de passer en revue rapidement : « les styles de management » pour vous permettre de vous autoévaluer et d’apprécier si votre style est bien le plus adapté et le plus efficace actuellement, sans nécessairement forcer votre talent,

___2) La 52ème minute OPTIMISTE de Jean-Marc Bonnet, dirigeant de FINOVA Conseil nous raconte une histoire sur la nature humaine de murs et de ponts : « Une histoire qui fait du bien ! ».

Si vous souhaitez voir ou revoir tous les épisodes de la minute OPTIMISTE, retrouvez-les en cliquant ici !

 

« Réussir, c’est aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme » (Winston Churchill)

 

Bonne semaine.

Les collaborateurs et associés du Groupe FIMECO Walter France.

Suivez-nous !

 

gestion activité autoentrepreneur

 

 

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

externalisation paie

 

Top