Retour Publications d'expert | Publié le 15/12/20

COVID-19 : les actualités du mardi 15 décembre

« L’optimiste va d’une joie à l’autre. Le pessimiste va d’une déception à l’autre. L’optimiste comme le pessimiste finissent par mourir. Mais ils ont tous les deux profité de la vie d’une manière complètement différente » (Shimon Peres)

 

Chères Clientes, chers Clients,

 

On parle surtout des aides au niveau national, qui intéressent le plus grand nombre des entrepreneurs. Mais il y a aussi, au moins aussi riche que la créativité des entrepreneurs, une foultitude d’aides et de financements au niveau régional, qui sont pour la plupart peu connus et donc généralement peu utilisés par les entrepreneurs toujours débordés.

Souvent on tombe dessus par hasard et un peu tardivement. Et c’est bien dommage !

De là est venue l’idée de vous en décortiquer sommairement une petite sélection ; celle qui nous semblait intéressante en cette période, et pas uniquement à cause du Covid. Comme la sélection est petite, mais vous allez voir déjà conséquente, nous reviendrons ultérieurement sur les AAP, AMI, aides de filières, etc… toujours au niveau régional, voire même local, d’ici à la fin de cette année.

Comme 2020 a été plus propice à la réflexion stratégique qu’à l’action, il serait bien dommage de ne pas profiter d’un petit coup de pouce bienvenu pour être aux 1ères loges lors du rebond de 2021 :

 

MAINTENANT

 

___1) AIDES Région NOUVELLE-AQUITAINE : 178 aides et AAP en tout, dont certains en ligne avec les annonces du Gouvernement (cf. lettre du 16/11). Une petite sélection qui nous semblait pertinente par les temps qui courent (NB : dans une prochaine lettre, les AAP, AMI régionaux et les aides aux filières particulières : soyez vigilants !) :

  • Covid 19 - Fonds d'urgence entreprises et associations : le volet 2 régional, jusqu’à 40 Ke, selon l’effectif, pour les associations et entreprises : cliquez-iciATTENTION : date de fin de dépôt des dossiers : 31 janvier 2021
     
  • Chèque E-commerce : pour la  transformation numérique des artisans et commerçants dans leurs commerces. Il doit permettre d’améliorer le développement commercial, et d’optimiser la combinaison du e-commerce et de l’espace physique de vente : diagnostic e-commerce préalable : cliquez-ici. NB : date limite : 30 juin 2021, 
     
  • Chèque transformation numérique : TPE, PME, ETI. montant maximal de 150 Ke pour 80% des dépenses de prestations externes, des investissements, ou le développement d’infrastructures et de projets, … pour des projets exemplaires en matière de sobriété numérique. Vous ne savez pas si vous êtes sobre ? Tentez quand même le coup : cliquez-ici,

 

  • DIAGNOSTICS :
  1. Programme TPE numérique : diagnostic de maturité numérique, pris en charge à 100% par la Région, les CCI et les CMA et réalisé par les conseillers numériques issus des Chambres des Métiers et des CCI territoriales, visant des recommandations pragmatiques : cliquez-ici
     
  2. Maturité digitale :  100 PME > 10 salariés, sauf industrie et numérique, pour évaluer leur potentiel de transformation numérique, disposer d’un plan d’actions opérationnel à court et moyen terme, et bénéficier d’un coaching de 3 mois après la restitution du plan d’actions. 2 jours en entreprise par un prestataire (DIGITALL) mandaté par la Région pris en charge à 100% : cliquez-ici. Jusqu’au 31 mars 2022, 
     
  3. Usine du Futur 2020-2022 : PME/ETI 10 << 5000 : diagnostic de performance opérationnelle de 3 à 5 jours sur site, pris en charge à 100% : cliquez-ici. NB: la prochaine sélection est le 31 mars 2021,

 

  • AIDES :
  1. Aide à la création / reprise d’entreprise dans l’agroalimentaire : Projet de 120 K€ à 3 M€ par des personnes physiques (hors opération de croissance externe et fortement générateurs d’emploi et/ou de valeur ajoutée : 
    - subvention de 50 % pour les études préalables techniques, commerciales, financières… (Prestations externes), 
    - subvention ou prêt public pouvant aller jusqu’à 40 % (plafonnée au montant d’apport en fonds propres réalisés par le créateur ou par le repreneur – personne physique) pour les investissements matériels et immatériels 
    - les investissements immobiliers (hors foncier non bâti) peuvent être retenus pour les projets situés en zone rurale ou à enjeu particulier, 

    Cliquez-ici


     
  2. Aide à la reprise/transmission de TPE : pour, selon, des personnes physiques ou morales reprenant une entreprise ou ayant le souhait de transmettre leur activité (cédants âgés de plus de 55 ans et plus), et des montants allant au maximum de 10 à 55 Ke :  cliquez-ici,
     
  3. Aide à la création de TPE : 4 K€ << 10 K€ pour des 
    - personnes éloignées de l’emploi, 
    - jeunes < 30 ans, 
    - salariés qui créent leur emploi à temps plein, 

    Cliquez-ici


     
  4. Aide au conseil en Innovation : subvention de 70 % des prestations externes (coûts des études / prestations de conseil) et maximum 200 K€ sur 3 ans, pour les PME et associations : cliquez-ici
     
  5. Aide au conseil en stratégie numérique : 50% de dépenses de prestations externes : frais de conseil (diagnostic et stratégie de transformation numérique, diagnostic cybersécurité, …), pour les PME et ETI, plafonnée à 30 Ke. Les projets doivent se déployer autour de 4 leviers : le client, l’organisation interne, l’usage ou les partenariats : cliquez-ici,
     
  6. Aide au conseil performance industrielle : idem : cliquez-ici
     
  7. Aide au développement de TPE :  50% des coûts liés au projet, 10 Ke pour une aide à la stratégie, 60 Ke pour une aide à l’investissement, 40 Ke pour une aide au recrutement, lié à la création, la reprise-transmission d'entreprise, et le développement des TPE > 1 an, par l'investissement stratégique et innovant : cliquez-ici,
     
  8. Accélération Start-Up : subvention, prêt ou avance, maximum cumulé de 3 Me pour l’émergence et la croissance des jeunes pousses innovantes < 5 ans qui ont pour objectif de développer un produit et/ou service basé sur une innovation technologique ou non, dont le modèle d’affaires présente un risque, et n’ayant pas encore distribué de bénéfices : cliquez-ici
     
  9. Faisabilité start-up : Subvention maximum de 70% des dépenses d’étude de faisabilité de projets d’innovation : évaluation et analyse du potentiel du projet, dans un but décisionnel, jeunes pousses innovantes < 5 ans : cliquez-ici,
     
  10. Conduite du changement post-Covid par l'Intelligence Collective et le Codesign : AMI pour PME industrielle ou de services à l’industrie > 9 salariés : cliquez-ici. Fin dépôts le 31 janvier 2021,
     
  11. Aide aux prototypes numériques : maximum 50 % des dépenses limitées à 100 Ke, pour des opportunités de marché et développer de nouveaux services par des entreprises, associations, collectivités ou établissements publics. Les projets doivent présenter une innovation (technique, d’usage, sociale, sociétale, etc.) et faire apparaître une création de valeur (emploi, montée en compétence, retombées économiques directes et indirectes, efficacité et efficience du service rendu, etc.) sur le territoire régional : cliquez-ici,

 

  • PRÊTS :
  1. Prêts Croissances PE : prêts participatifs 10 << 50Ke, durée de 5 ans dont 1 an de différé pour des PME 3 << 50 salariés, < 3 ans : cliquez-ici,

 

  • Particularités grandes villes et métropoles régionales :
  1. BORDEAUX Métropole cliquez-ici,

    Fonds d’aide d’urgence à la digitalisation : commerces et artisans : 80% des dépenses engagées entre le 1er novembre et le 31 décembre 2020 (prestations pour augmenter sa visibilité, investissement en matériel numérique, adhésion à une place de marché, etc.) avec maximum de 1,5 Ke. Dépôt des dossier max le 31 janvier, 

    Fonds de soutien à la trésorerie : TPE 0 << 9 et associations 11<< 20, afin de compenser une perte de chiffre d’affaires entre 30 et 49,99% entre le 1er septembre et le 30 novembre 2020 : 
    ___ > 1,5 K€+ Bonus de 500€/emploi ETP, 
    ___ > max 6 K€ pour les TPE et 10 K€ pour les associations, 
    ___ > Jeunes entreprises : forfait 1000€, 
    ___ > Dépôt des dossier max le 28 février

    Fonds d’aide aux loyers : PME secteurs S1…, pour la période du 1er novembre au 31 décembre 2020. De 1 ke à 2 Ke selon les effectifs. Dépôt des dossier max le 31 janvier, 

     

  2. ANGOULEME 

    Prêt à taux zéro : de 5 << 15 Ke, remboursable en 4 ans avec un différé de 18 mois : 

    cliquez-ici

    Aide financière : 50% des dépenses avec maximum 10 Ke, pour les entreprises qui réorientent leurs activités et services pour répondre aux besoins et urgences liés à la crise notamment à destination des domaines de la santé, de la prévention, de l’information, de la protection, de la formation, du rapprochement entre producteurs et consommateurs locaux. Les projets de relocalisation d’activités sont également éligibles : 

    cliquez-ici,

    Aide à l’investissement des TPE : 

    cliquez-ici,

    Assistance au parcours DIGITAL commerçant : 

    cliquez-ici,

     

  3. BRIVE : 

    Briv'Accélère : acteurs de l'Agglo de Brive. 50 % des dépenses de communication digitale, site internet vitrine et/ou e-commerce, créations graphiques, formation, logiciels, équipements pour les projets de développement économique intégrant le numérique, inférieurs à 5 Ke, et 2,5 Ke pour les projets entre 5 << 8 Ke : 

    cliquez-ici,

    - Le plan global de soutien très détaillé : 

    cliquez-ici

     

  4. LIMOGES : cliquez-ici,

    Aide à la transformation numérique Limoges Métropole : 50 % du projet jusqu’à 8 Ke pour les commerces, artisans, agriculture, industries et services, et leur transformation numérique : 

    cliquez-ici,

    Aide aux loyers : dépôt avant le 31/12/2020

     

  5. GRAND DAX : cliquez-ici,

    Aide pour l’aménagement intérieur : commerces et artisans de proximité. 30% des dépenses de déploiement des outils numériques liés à la gestion client et au paiement, pour 10 Ke maximum, 

    Aide à la transition numérique : 20% des dépenses de prestations de conseil spécialisé et de déploiement de solutions numériques, de 10 Ke maximum, 

    Dispositif Conseils à l’entreprise : 80% des coûts de 1er niveau de conseil concernant les solutions de modernisation de son organisation informatique. NB : elle peut être mobilisée en complément de l’Aide à la transition numérique des entreprises (ci-dessus), 

    Mais aussi : aides au financement pour la création de commerce de proximité : jusqu’à 41 Ke, pour l’installation de PME jusqu’à 160 Ke, pour l’innovation jusqu’à 22 Ke, pour un accompagnement en incubateur ou en pépinière jusqu’à 100 Ke, …

 

___ 2) AIDES région ILE de France : dans le cadre de notre tour des aides locales entamé dans notre lettre du 4/12, voici quelques aides de la région IDF sélectionnées parmi les 251 disponibles (NB : dans une prochaine lettre, les AAP, AMI régionaux et les aides aux filières particulières : soyez vigilants !):

  • Chèque numérique pour les :
  1. artisans et commerces < 10 salariés. Montant maximal de 1,5 Ke pour 50% de dépenses éligibles, ayant comme objectifs d’améliorer leur gestion digitale, de favoriser leur visibilité en ligne, et d’accroitre leurs ventes grâce au e-commerce : cliquez-ici
     
  2. communes et groupements de communes :  afin de déployer des solutions digitales pour les commerces de leur territoire. Jusqu’à 10 Ke : cliquez-ici,

 

  • Prêts :
  1. croissance TPE : sur 5 ans, entreprises franciliennes > 3 ans, de 3 << 50 salariés, pour des investissements matériels et immatériels, ou augmentation de BFR, de 10 << 50 Ke : cliquez-ici,
     
  2. Rebond : à taux 0, de 7 ans dont 2 de différés, accessible à 100 % en ligne sur le site Bpifrance : entreprises franciliennes fragilisées, de 10 << 300 Ke, renfort de trésorerie des TPE et PME : cliquez-ici,
     
  3. Fonds résilience : avance remboursable 3 K€ << 100 K€, à taux zéro sur max. 6 ans avec différé possible de 2 ans, pour les TPE et PME : cliquez-ici
     
  4. Fond régional de garantie : existe depuis longtemps mais pas nécessairement connu : il vise à limiter le montant de la caution solidaire du dirigeant de PME demandée par la banque, en intervention conjointe avec Bpifrance, il permet de co-garantir les prêts bancaires jusqu'à 70 % : cliquez-ici,
     
  5. IMPACT Création IDF : Prêt de 40 K€ à 500 K€, remboursable in fine, pour des personnes créant leur entreprise en franchise dans les territoires urbains défavorisés mais n'ayant pas l'apport financier nécessaire. Apport personnel à 10% du montant global du projet : cliquez-ici
     
  6. Prêt d'amorçage : prêt de 50 Ke << 300 Ke , sur 8 ans avec un différé d'amortissement de 36 mois, garantie ou caution personnelle du dirigeant de start-up < 5 ans, innovantes  pour financer des investissements en R&D, du BFR ou des conseils : cliquez-ici,

 

  •   AIDES :
  1. INNOV'up : subvention et/ou avance récupérable (AR), avec maximum 500 K€ de subvention et 3 M€ d’avance récupérable, pour financer de 25% à 70% (en fonction de la taille de l’entreprise et de la nature du projet) un projet d’innovation, à tous les stades de maturité du projet : de l'idée jusqu'à la mise sur le marché, par des TPE/PME et ETI, et des associations ayant une activité économique : cliquez-ici,
     
  2. Aide exceptionnelle à la commercialisation en circuit court des agriculteurs : jusqu’à 70 % avec un maximum de 70 K€ des dépenses d’investissement telles que les investissements immobiliers et mobiliers éligibles pour le développement ou l'acquisition d’équipements nécessaires à la commercialisation des produits de l’exploitation en circuit court (drive fermier, boutiques de vente à la ferme, box, magasins de producteurs…) : cliquez-ici
     
  3. TP’up : sur 12 à 18 mois, subvention maximale de 55 Ke pour accompagner les stratégies de croissance et démarche de transformation numérique des TPE (entreprises ou associations) 1 << 10 : investissement matériel et immatériel, conseil stratégique, développement : cliquez-ici. NB : Les lauréats deviennent membres du Paris Région Business Club qui en compte 2500, 
     
  4. PM’up : idem sur les PME (entreprises ou associations) 5 << 250 : sur 3 ans, subvention maximale de 250 Ke pour les mêmes objectifs : cliquez-ici. NB : idem pour le Paris Région Business Club .
     
  5. Aide aux projets innovants de la chaîne du livre : éditeurs et libraires indépendants, collectifs d’auteurs, associations, collectivités : 50 % maximum des dépenses éligibles avec un maximum de 50 Ke pour accompagner les projets en faveur du livre et de la lecture et le développement de supports numériques : cliquez-ici. NB : prochaines dates limites de dépôt des dossiers : 15 mars ou 30 juin
     
  6. Nouvelles aides exceptionnelles pour : 
    Les lieux culturels : lieux ayant été obligés de fermer leurs portes pendant la crise sanitaire, librairies, cinémas, galeries d’art, lieux de spectacle vivant, etc. pour une partie de leur perte d’exploitation pendant cette période, max 5 Ke
    Cliquez-ici
    Le spectacle vivant : une partie de leur perte d’exploitation pour les annulations de spectacles, à l’exclusion d’autres activités (résidences, action culturelle, formations etc.) jusqu’à 8 Ke. Dépôts des demandes : courant février 2021 : 
    cliquez-ici

     
  7. Aide en investissement pour les aménagements et équipements de protection des lieux culturels : aménager leurs locaux dans le respect des règles sanitaires, jusqu’à 35 Ke : cliquez-ici,
     
  8. Pacte rural : pour un projet de maintien, de création, de développement ou de reprise de commerces de proximité  comme une boulangerie, une charcuterie, un bar, etc., < 300 m2,  dans une commune < 10.000 habitants en territoire rural. Entreprises dont le CA < 1 Me : 
    - 30% maximum des dépenses de type : Mise aux normes, accessibilité des personnes handicapées et personnes à mobilité réduite, aménagement, extension ou modernisation des locaux professionnels (y compris rénovation des vitrines), acquisition de fonds commerciaux et artisanaux, mobiliers/équipements et matériels professionnels (neufs ou d’occasion), équipements destinés à la sécurisation des entreprises, études et prestations d’ingénierie spécifiques à la réalisation du projet (étude sur la viabilité économique, évaluation financière de l’entreprise reprise,…, 
    - Montant minimum de dépenses : 10 K€ pour les activités sédentaires et 7 K€ pour les non sédentaires 
    - Pour les dépenses d’investissement liées aux études et prestations d’ingénierie spécifiques à la réalisation du projet : la subvention est d’un mon
    tant forfaitaire de 800€ par projet. 

    Cliquez ici.

 

STRATÉGIE CT ET LT

 

___1) « Les profils atypiques », se révèlent parfois une véritable chance pour l’entreprise et pourtant on hésite à les recruter. De cette remarque vient la nécessité de lire la note jointe de Jean-Marc BONNET, de FINOVA Conseil.

___2) Peut-on ? et si oui comment ?  « Être optimiste dans un contexte négatif » en faisant fi d’un certain sentiment d’impuissance ? Cela tombe bien car c’est ce que nous révèle la 54ème minute OPTIMISTE de Jean-Marc Bonnet, dirigeant de FINOVA Conseil  :

Si vous souhaitez voir ou revoir tous les épisodes de la minute OPTIMISTE, retrouvez-les en cliquant ici !

 

« L’optimiste va d’une joie à l’autre. Le pessimiste va d’une déception à l’autre. L’optimiste comme le pessimiste finissent par mourir. Mais ils ont tous les deux profité de la vie d’une manière complètement différente » (Shimon Peres)

 

Bon optimisme à tous.

Les collaborateurs et associés du Groupe FIMECO Walter France.

Suivez-nous !

 

gestion activité autoentrepreneur

 

 

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

externalisation paie

 

Top