Retour Publications d'expert | Publié le 22/04/20

COVID-19 | Les actualités du mercredi 22 avril 2020

« L’optimiste ne refuse jamais de voir le côté négatif des choses ; il refuse simplement de s’y attarder » (Alexander Lockhart)

 

Chères Clientes, chers Clients,

Encore des précisions qui ont leur importance et le 3ème épisode de la pensée positive de Jean-Marc Bonnet pour la stratégie d'après :

 

PENDANT

 

___ 1) Les casses-têtes du jour : c'est toujours mieux de le savoir ! Mais sans se prendre trop la tête :

  • Arrêts de travail, précisions nécessaires : le nouveau décret 2020-434 du 16 Avril 2020 publié le 17 avril 2020 vient apporter différentes précisions et modifications aux modalités d’indemnisation des salariés en arrêt de travail, dont, bien évidemment, certaines ont un effet rétroactif, (super !) et vont donc contraindre à régulariser certains des bulletins de paie de Mars 2020 (re-super !). Nous vous en faisons un résumé dans cette note (avec tableau de synthèse) :
  1. Délais de carence dans le cas d’un arrêt sans rapport avec le Covid-19 : le plus à payer est pour les entreprises,
  2. Modification de la durée maximale d’indemnisation pour la garantie légale : dérogation aux principes habituels (qui va dans le même sens que la précédente),
  3. Date d’application de la suppression de la condition d’ancienneté (maintenons la tendance),
  4. Aménagement du délai d’indemnisation à 90 % pour les arrêts en rapport avec le Covid-19 : toujours dans le même sens,
  • Nouveau cas d’arrêt de travail obligatoire : il a été institué un nouveau cas de ce type pour les personnes qui partagent leur domicile avec un proche à l’état de santé jugé fragile, au titre des pathologies listées par le Haut Conseil de la santé publique (personnes ayant un risque élevé de développer des formes graves de Covid-19). Elles peuvent dorénavant bénéficier d’un arrêt de travail. Nous vous en précisons les modalités dans cette note.

 

___ 2) Prêt et aides : une nouvelle version de la FAQ entreprise (millésimée 18/04/20) est disponible ici. Quelques points à noter aujourd’hui (nous reviendrons sur d’autres plus tard) :

  • Précisions sur le calcul des fameux 60 Ke de résultat pour être éligible aux aides :
  1. Il s’agit du résultat fiscal avant IS du dernier exercice clos, soit 2019, pas possible de prendre 2018 (donc pas le résultat net, mais on peut comprendre qu’il soit après imputation d’éventuels déficits antérieurs),
  2. Il est retraité des sommes versées à tous les dirigeants, charges sociales incluses si ces dernières ont été déduites du bénéfice imposable,
  3. En cas de SCP, le seuil de 60 Ke après retraitements est calculé par associé en fonction de la quote-part de chacun,
  • L’exonération annoncée de l’aide et attendue ne sera définitive qu’après vote de la loi de finances rectificative,
  • En cas de difficultés ou de refus de prêt PGE par les banques, vous pouvez contacter Bpifrance : supportentrepriseattestation-pge@bpifrance.fr outre le Médiateur du Crédit déjà mentionné dans nos précédentes lettres,
  • Soutien psychologique aux entrepreneurs en difficulté : l’association APESA (Soutien d’urgence par des psychologues) pour ne pas rester seul, dont nous sommes partenaires depuis l’origine et que nous soutenons fortement est désormais reconnue au niveau national et mentionnée dans la FAQ. Son dispositif contribue à l’identification des entrepreneurs en situation de souffrance morale (suite à une procédure collective, par exemple : un dépôt de bilan) et leur propose systématiquement un soutien psychologique adapté à leur besoin et gratuit. 
    Pour contacter le référent APESA le plus proche de chez vous : https://www.apesa-france.com/associations-apesa-locales

 

___ 3) Loyers et PME : les principales fédérations de bailleurs (la FSIF, l’AFG, l’ASPIM, le CNCC), la FFA et la Caisse des dépôts et consignations, ont appelé leurs adhérents à annuler trois mois de loyers pour les TPE qui sont contraintes de fermer en application de l’arrêté du 15 mars 2020 et à engager des discussions avec leurs locataires en difficultés, entreprises fragilisées par la crise, pour réduire la tension sur leur trésorerie, en adaptant au cas par cas la réponse, et les aménagements qui pourraient être accordés. Lire le communiqué.

 

___ 4) Fiche métier : 1 nouvelle fiche métier publiée par le Ministère du Travail sur les :

 

APRÈS

 

___ 1) Stratégie de court terme (CT) et de long terme (LT) : pour poursuivre dans la stratégie de la relation clients, les conseils du jour de Jean-Marc Bonnet, dirigeant de FINOVA Conseil, sur le lancement de nouveaux projets ou produits en période de confinement : lever ses blocages.

 

 

Contournez les inévitables casse-têtes et plongez à fond dans l’après.

Les collaborateurs et associés du Groupe FIMECO Walter France.

Suivez-nous !

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

 

Top